Envoi du mail en cours
 
Base de données des outils cognitifs
Le dernier test du GRECO
Test de mémoire associative du 93 (TMA-93)
L’objectif initial du test de Mémoire Associative du 93 (TMA-93) était d’élaborer un test de repérage des troubles de la mémoire pour des sujets de plus de 60 ans de tous niveaux et pouvant également être administrés à des... Lire le test
 
SNLF : Site internet de la Société de Neuropsychologie de Langue Française
 


Il est proposé dans ce livre une réflexion sur les différentes pratiques de la neuropsychologie, de ses aspects historiques au compte-rendu au patient en passant par l’éthique de la recherche. C’est bien une neuropsychologie en pratique(s) tant le champ de cette discipline est vaste. En savoir plus
 

Commission Grépisode

Coordonnateurs :
Béatrice Lemesle (lemesle.b@chu-toulouse.fr) et Emmanuel Barbeau (emmanuel.barbeau@cerco.ups-tlse.fr)

Objectifs :
L’objectif de cette commission est la création de deux épreuves évaluant la mémoire autobiographique épisodique antérograde à très long-terme (3 semaines) dans des conditions écologiques se rapprochant au mieux des situations de la vie quotidienne. Les deux épreuves sont basées sur la notion de « mini-événement » en encodage incident que le patient est invité à rapporter ultérieurement.
1) L'une, Epireal, est une épreuve clinique se déroulant dans le bureau du neuropsychologue. La conception de cette épreuve est maintenant terminée. Elle a été validée et mise à l’épreuve sur la période 2015-2017. Un article est en cours de rédaction.
2) L’autre, Epirêve, est une épreuve en réalité virtuelle se déroulant dans une ville réaliste, en immersion multimodale (vision, audition, manipulation d’un joystick) présentée sur écran. Une version a été finalisée en juin 2017. La normalisation débutera fin 2017. Epirêve pourra être diffusée une fois validée car elle a été développée sur un environnement libre de droit.

Fondements :
Les épreuves actuellement utilisées pour évaluer la mémoire antérograde épisodique des patients ne testent pas la mémoire autobiographique dans le sens où elles ne permettent pas au patient de « revivre » des épisodes. Soit le patient est conscient qu'il se trouve dans une tâche de mémoire, soit les épreuves ne permettent pas un rappel contextualisé du matériel et comportent peu d'implication personnelle.
Une première expérience toulousaine, Epitoul, a permis la réalisation d'une telle épreuve visant à faire vivre au patient des minis événements dans le cadre d'un trajet au sein de l'hôpital (faire des photocopies, boire un café à la cafétéria, traverser tel bâtiment de l'hôpital, etc.). Cette épreuve, qui présente de nombreux intérêts, n'est pas reproductible d'un centre à l’autre.
De plus, il y a actuellement un besoin pour des épreuves permettant d'évaluer la mémoire à très long-terme (3 semaines), en particulier chez les patients avec plainte non confirmée au bilan ou dans le cadre de syndromes d'oubli accéléré.
Cette commission a donc pour objectif de pallier au manque d'épreuve permettant d'évaluer la mémoire autobiographique, sur son versant antérograde, c’est à dire contrôlé, à très-long terme.

Commission :
La commission regroupe 9 centres (Angers, Grenoble, Lausanne, Limoges, Marseille, Paris, Rennes, Strasbourg, Toulouse) et des experts de différentes disciplines. Elle a été créée en juillet 2012 et fonctionne au travers de réunions téléphoniques (une tous les trois mois) ainsi qu'au moins une réunion de visu par an. Merci de contacter les responsables de la commission pour toute information.
Mise à jour le 27-09-2017 à 18:02:12
Haut de page Haut de page
Haut de page Haut de page